• Exclusivité : Urbatys commercialise son 1er Programme Appartements BBC (Bâtiment Basse Consommation), en Sud Finistère.

    Au centre bourg de la Forêt Fouesnant la Nouvelle Résidence de Standing comprend 12 appartements BBC du T1 au T3 et 1 Commerce.


    Profitez des nouvelles aides gouvernementales BBC.

     

    Contactez Urbatys au 02 98 90 04 93 – www.urbatys.com

     

    8 commentaires
  • Immobilier Bretagne

    Les 4, 5 et 6 décembre, Urbatys organise, avec la collaboration d’un notaire, un week-end d’information sur la création de patrimoine pour répondre à toutes vos interrogations.

    -       Comment Réduire vos Impôts ?

    -       Quels taux, quelle banque ?

    -       Maison RT 2005, THPE, BBC (label BBC Effinergie)

    -       Complément de Revenus ?

    -       Création de SCI ?

    Les experts Urbatys vous répondent et sont à votre disposition pour toute étude personnalisée durant tout le mois de décembre. Pour plus d’informations, merci de consulter le site Urbatys : http://www.urbatys.com/


    2 commentaires
  • Immobilier Bretagne

    Nous avons le plaisir de vous informer que grâce au Pass Foncier (Maisons à 15 € / Jour) et la validation de celui-ci par St Brieuc Agglomération Baie d’Armor, La société Urbatys est en mesure de vous proposer dans le centre de Plédran, rue St Nicolas, des maisons individuelles de 3 chambres pour un remboursement mensuelle de 500 € sous certaines conditions

            Pour pouvoir profiter de cette offre, vous pouvez prendre rendez-vous au 02 98 90 04 93 auprès de Monsieur BURLOT, afin que celui-ci puisse faire valoir vos droits à cette offre et vous renseignez sur les différentes conditions d’attribution.


    1 commentaire
  • L' agence Orpi Chateaulin vous propose de retrouver toutes ses annonces en immobilier sur son site internet. Vous trouverez des maisons et des appartements à la vente et à la location à Plomodiern, Cast, Ploeven et dans ses environs. N' hésitez pas à nous contacter pour donner vie à vos projetde en immobilier .

    9 commentaires
  • Après un cycle fortement haussier d'une dizaine d'années, le marché de l'immobilier résidentiel est en train de se retourner. Certes, pour le moment, le recul des prix dans l'ancien comme dans le neuf reste timide. Mais la crise des subprimes a durci les conditions de crédit en France, ce qui limite le nombre de transactions. Entre 2000 et 2008, quelques 800.000 transactions annuelles se sont signées dans l'ancien. Actuellement, le volume des ventes dans l'ancien tournerait autour de 780.000 biens par an.

    Anticipant une baisse des valeurs, les acquéreurs potentiels préfèrent reporter leur achat. Reste à évaluer l'ampleur de cette crise tant en termes de durée que de recul des prix. Ici et là, des scénarios voient le jour. 

     

    Une baisse des prix d'environ 35% en six ans

    Jacques Friggit, chargé de mission au Conseil Général de l'environnement et du développement durable, constate que, sur une longue période, le prix des logements est étroitement lié dans le temps et dans l'espace au revenu par ménage. " Entre 1965 et 2001, les prix immobiliers en France ne se sont jamais écartés de plus de 10% d'un ratio moyen représentant 2,5 années de revenu par ménage " note ce spécialiste du prix des logements. Mais depuis 2002, la valorisation immobilière pour la France entière semble "atypique" puisqu'elle atteint plus de quatre années de revenu par ménage actuellement. " Pour retrouver la normalité historique, il faudrait une baisse nominale cumulée des prix voisine de 35% sur six ans " estime Jacques Frigitt, rejoint globalement par le dernier Observatoire  de la Caisse d'Epargne consacré au logement. Cette baisse cumulée de 35% peut résulter par exemple d'un recul d'environ 7% par an entre 2008 et 2012.

    Un scénario lent sur une quinzaine d'années

    Dans un deuxième cas de figure, Jacques Friggit fait l'hypothèse que les prix des logements ne bougeraient pas en monnaie courante. Avec une inflation à 2% par an, les prix devraient alors rester constants pendant dix-huit ans pour rejoindre le rythme prix / revenu par ménage enregistré durant la période 1965-2001.

    Difficile de savoir quel scénario se réalisera. Selon Jacques Frigitt, le scénario rapide a environ six chances sur dix de se produire, le scénario lent trois chances sur dix, et un autre scénario, une chance sur dix.

    Un cycle de baisse des prix jusqu'en 2012

    De son coté, dans sa dernière étude trimestrielle, la banque HSBC prévoit une poursuite du coup de froid sur le marché immobilier jusqu'en 2012. Mais elle ne prononce pas sur l'ampleur de cette crise en termes de recul des prix.

    Une chose est sûre : les propriétaires immobiliers pourraient  avoir quatre ou cinq ans à souffrir. " A l'inverse, le risque de correction immobilière présente l'aspect positif de restaurer du pouvoir d'achat aux particuliers souhaitant devenir propriétaires " conclut Jacques Friggit. Encore faut-il que les banques ne serrent pas trop le robinet du crédit.


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires